ALLEMAGNE 04

1. Introduction

L’exploitation du bétail laitier est très bien située dans une région métropolitaine et s'est considérablement développée au cours des 20 dernières années. Jusqu'en 2006, quatre générations vivaient sous le même toit. Aujourd'hui, le successeur et sa femme ainsi que leurs trois enfants vivent dans leur propre maison sur la ferme. Ils ont 70 vaches laitières. Une partie de la progéniture de ces vaches est logée dans une autre exploitation avec laquelle le successeur a conclu un accord de coopération commerciale. Les terres agricoles couvrent une superficie de soixante-quinze hectares.

2. Profil du promoteur

Nom n.n.
Age 42
Sexe Masculin
Education Agriculteur / Mécanicien qualifié ; Membre du Comité de vérification de l'enseignement agricole
Etat civil Marié
Âge des enfants 3 enfants

3. Profil de la ferme

Adresse Bavière en Allemagne
Superficie de la ferme en ha 70 ha
Date depuis laquelle la famille possède la ferme Depuis cinq générations
Nombre d’ouvriers de la ferme (Membres de la famille) 2 (A plein temps) 1 (A temps partiel/ saisonniers)
Nombre d’ouvriers de la ferme (En dehors de la famille) 0 (A plein temps)

DESCRIPTION DE LA FERME AVANT LA SUCCESSION

En 1996, le père (prédécesseur) avec le fils (successeur) ont fondé une entreprise familiale. À partir de ce moment, le prédécesseur travaillait à plein temps dans la municipalité locale. À ce moment-là, la ferme comptait 25 vaches laitières et leur progéniture, et 30 ha de terres agricoles cultivées. La vieille propriété a été reconstruite dans les années 1970 après sa destruction totale par le feu. La capacité de production de la ferme a progressivement été augmentée. Auparavant, la ferme comptait 40 vaches laitières et leur progéniture. En 1998, y a été construite une grange pour 70 vaches et pour une partie de leur progéniture. La base de l'approche progressive pour l’augmentation de la taille de leur troupeau était le prix très élevé qui était versé pour les quotas laitiers supplémentaires. Le calcul des quotas nécessaires pour l’ajout d’une capacité supplémentaire était compliqué parce qu'il n'était pas clair si l'obtention des quotas supplémentaires était basée sur la performance d'un troupeau individuel (ou ferme) ou de la moyenne pour la région.

DESCRIPTION DE LA FERME APRÈS LA SUCCESSION

Après la succession en 2007 (le prédécesseur avait à ce moment-là 55 ans), le successeur a continué à augmenter avec précaution la capacité de la ferme. La production du troupeau est bonne ; ils transforment une partie du lait en fromage qui est ensuite commercialisé en collaboration avec une boucherie. L'agriculteur fait partie d'un groupe de travail d’éleveurs laitiers qui est organisé par l’Office de l'agriculture. De plus, il est un membre actif du Comité de vérification de l'enseignement agricole. Le successeur fait un effort de contrôler le nombre d'heures de travail dont l'entreprise a besoin. En plus de sa femme et son fils, sa mère participe à la traite de vaches. La mise en réseau avec les collègues professionnels et l’ouverture aux rencontres positives permettent à la famille de promouvoir la réalisation de leurs buts, en étendant leurs activités à la commercialisation directe et éventuellement la production du lait de foin et du lait biologique.

4. Procédure de succession

Tous les membres de la famille impliqués dans la procédure de succession ont été toujours intéressés à vivre ensemble en harmonie. Cependant, au début c'était un vrai défi, car de 1997 à 2007 quatre générations vivaient ensemble sous le même toit. Toutes les parties ont fait de leur mieux pour faire la cohabitation marcher, mais la famille du successeur connaissait que cela ne pouvait pas être une situation permanente. Enfin, la construction de la nouvelle habitation du successeur était liée au transfert de propriété et à la compensation versée aux autres héritiers. Cela a entraîné des exigences très élevées de ses deux frères et sœurs. Ils ont consulté un conseiller afin d’assurer l'harmonie des relations familiales, en limitant la dimension émotionnelle de la discussion. A l’aide des modérations obtenues par un conseiller externe, ils ont conclu un accord, ce qui a entraîné une charge financière élevée pour le successeur, mais la situation était encore acceptable pour toutes les parties impliquées. 

Ce qui est important pour l’entrepreneur et sa femme est que la situation a été finalement clarifiée et qu’ils pouvaient avoir leur propre espace dans leur propre logement. Le successeur a clairement indiqué que: « Il est bon d’avoir votre propre espace vital ! Vous avez également besoin de votre espace avec votre propre famille! » 

Aujourd'hui la relation avec toutes les parties est bonne. Au cours de la semaine, le petit déjeuner est servi à la maison du prédécesseur. Il y a un congélateur dont tous peuvent s’en servir. Leur fils, qui a 15 ans, s'occupe de la formation agricole car il veut lui même participer à l'entreprise. Ainsi, tous les acteurs concernés croient que la situation actuelle et la succession s’est accomplie avec succès.

Menaces/Défis

Sécurité financière de la famille du successeur : de nombreuses entreprises et des exploitations père-fils sont gérées de cette façon. « Il sera remis à un certain moment » Ainsi, de nombreuses entreprises ont déjà éprouvé des problèmes relatifs à la succession. De plus, il est important de tenir compte de la situation financière des jeunes familles. À cet égard, il était urgent de résoudre ces problèmes.

Se détacher : Il était particulièrement difficile pour la femme du prédécesseur de se détacher. Le prédécesseur avait déjà occupé un poste permanent depuis plus de dix ans et avait peu de rapport avec la mise en œuvre pratique de l'exploitation agricole. Cependant, sa femme était au cœur de l'action, et avait peur que quelque chose pourrait changer en raison de la succession.

Espace vital : Il est important de vivre séparément les uns des autres. Ça marche. Vous pouvez vous organiser. Mais, lorsqu’il est possible, chaque famille doit avoir son propre espace vital ou au moins ses propres portes d'entrée aux appartements indépendants entre eux.

Aspects économiques : il est difficile de faire tout en même temps. Bien sûr, il serait toujours préférable d'épargner de l'argent, puis d'investir. Toutefois, beaucoup de choses se sont passées en même temps pour cette entreprise : compensation des héritiers; investissement dans l'exploitation et construction de logements. L’exploitation était en priorité: « Gagner d’abord de l’argent, puis investissez pour satisfaire vos propres besoins! »

Formation principale/Aptitudes/Compétence

Communication : il est très important de garder de garder les canaux de communication ouverts entre les générations. La communication au cours de la procédure de succession n'était pas optimale. Les successeurs veulent faire les choses de façon différente. Ils ont déjà discuté ce sujet avec leurs enfants et ont explique leurs besoins. 

 

Esprit de compromis : c’est de cette façon qu’on développe le sens de la justice.

 

La rhétorique : c'est très important : non seulement pour présenter votre point de vue, mais pour préciser votre destination. Cela contribue également à établir la communication en général.

 

Mise en réseau et échange d'idées : c'est très important, pas seulement dans le secteur agricole, mais aussi en dehors du secteur agricole. La femme de l'entrepreneur dirige la chorale locale et, en tant que sommelier de fromage, elle est en contact avec les représentants dans la fabrication et le commerce des fromages.

 

“Il est important de se concentrer sur ce que vous pouvez faire ! Ce que vous pouvez faire et pas ce que vous ne pouvez pas faire ! D'après cela, vous devrez développer l'entreprise. La base de cela est l'harmonie familiale. En l’absence d’harmonie - même dans la procédure de succession - il sera difficile pour l'exploitation!”

CONSEIL

5. Considérations, aptitudes/compétences impliquées dans la procédure de succession et requêtes/question

HAUT