VLADIMÍR PEŠTA

1. Introduction

La famille Pešta exploite sa ferme depuis plusieurs décennies. Après la collectivisation, les parents du successeur ont restauré la ferme à la production agricole en 1992. Les principales activités de la ferme sont l'élevage de bétail et la culture de maïs, de trèfle, des légumineuses, de blé, d'orge et de triticale. En plus de leur activité d'élevage de bétail, la famille fait aussi l'élevage de chevaux, de chèvres, de lapins et de volailles, et pratique l'apiculture. La ferme a remporté la troisième place au concours de la ferme de l'année 2010. En 2012, la famille a tenu un festival à la ferme pour les familles avec enfants.

2. Profil du promoteur

Nom Vladimír Pešta
Age 32
Sexe Masculin
Education Ingénieur (titulaire d'une maîtrise)
Etat civil Marié
Âge des enfants 4 et 2

3. Profil de la ferme

Adresse Nedrahovice – Bor, střední Čechy
Superficie de la ferme en ha 100 ha
Date depuis laquelle la famille possède la ferme 1654, 40 années de collectivisation - jusqu'en 1992 - après le renouvellement de la ferme
Nombre d’ouvriers de la ferme (Membres de la famille) deux frères, 365 jours / an, 8-16 h / jour (A plein temps) 0 (A temps partiel/ saisonniers)
Nombre d’ouvriers de la ferme (En dehors de la famille) 0 (A plein temps) 0 (A temps partiel/ saisonniers)

DESCRIPTION DE LA FERME AVANT LA SUCCESSION

Quelques décennies en arrière (1654) il y avait cinq familles d'agriculteurs dans leur village. Leur famille était la seule à rester dans le village pour nourrir le bétail de la ferme collectivisée, contrairement à d’autres familles qui ont été forcées de quitter la ferme pendant la collectivisation. 40 ans après la prise de contrôle violente de la ferme, le successeur a demandé la restitution, et grâce à aide de sa femme (mère du propriétaire actuel) il a commencé à exploiter 20 ha de terres retournées. La famille a acheté une vieille vacherie derrière la ferme pour élever des vaches laitières. Ensuite, ils ont reconstruit la vacherie, ils ont acheté 30 jeunes vaches gestantes additionnelles (Holstein), ils ont loué 22 ha supplémentaires et, éventuellement, 31 ha en plus (73 ha au total) qu'ils ont cultivés jusqu'en 2014.

DESCRIPTION DE LA FERME APRÈS LA SUCCESSION

Après la succession, ils ont acquis plus d'hectares (27) pour pouvoir alimenter le bétail pendant toute l’année. Depuis lors, il a travaillé très fort pour remplacer la vieille machinerie. Essentiellement, aucune modification majeure n'a été apportée à la gestion de la ferme, car ses parents étaient essentiellement axés sur le bétail laitier et le successeur est axé sur la même orientation.

4. Procédure de succession

Vladimír Pešta a obtenu son diplôme à l'université agricole de České Budějovice en 2008, et le 1er août il a demandé l'enregistrement dans le Bureau des licences commerciales pour délivrer l’ID de son entreprise. Il a demandé une subvention au titre du programme « Jeunes agriculteurs/ agriculteurs débutants » à l'automne 2008. En août 2009, son père a postulé pour le programme « Retraite anticipée de la profession agricole ». De cette façon, il a rempli toutes les conditions pour prendre la relève et, par conséquent, il a repris la gestion de la ferme dans les 36 mois après le dépôt de la demande.

Menaces/Défis

Ne s'appliquent pas dans le cas présent, mais il a mentionné certains obstacles possibles:

En général, des problèmes surviennent lorsque les enfants n'habitent pas sur la ferme et donc ils ont peu de liens avec la ferme. Si ils décrochent un bon emploi, il est difficile de le quitter. Dans la mesure du possible, l'idéal c'est que les enfants grandissent dans la ferme et qu’ ils commencent à y travailler. De plus, l'âge du prédécesseur joue un rôle essentiel. Le meilleur moment de partir à la retraite lorsque le successeur est prêt à prendre la relève et à gérer intégralement la ferme. Parmi les autres obstacles figurent également les aspects fiscaux lors du transfert de propriété. Le prédécesseur doit remettre la ferme au successeur et le laisser agencer les choses à sa manière (Arrêter de vouloir tout contrôler).

Formation principale/Aptitudes/Compétence

Enseignement en vue de développer des compétences pour l’agriculture (études universitaires), cependant il n’a pas reçu aucune enseignement spécifique en vue la succession agricole.

 

Il est fortement conseillé de lire attentivement les termes du document relatif à la succession et, éventuellement, de les modifier lorsqu'ils ne nécessitent un plan précis à suivre. De plus, il ne faut pas sous-estimer la élaboration des contrats portant sur l'achat de l'entreprise, le transfert de machines, de terrains et de bâtiments. Un autre point important est la « succession des générations », idéalement, la succession devrait se faire naturellement comme dans le cas présent : Vladimir Pešta a achevé ses études universitaires et il a pu à se lancer dans l'exploitation agricole immédiatement, alors que son père avait demandé une subvention au titre du programme « Jeunes agriculteurs / agriculteurs débutants » et il a ainsi pu poursuivre ses loisirs.

VLADIMÍR PEŠTA

5. Considérations, aptitudes/compétences impliquées dans la procédure de succession et requêtes/question

HAUT